L'hydrolathérapie

"Si l'on assiste à la distillation d'une plante, quelle qu'elle soit, il est toujours émouvant d'observer comment de simples boutons de fleurs, une poignée de sciure de bois, de feuilles fraîches ou séchées, ou encore des racines hachées menu, peuvent conduire à l'élaboration de deux produits très précieux mais bien distincts : d'une part l'huile essentielle et d'autre part l'hydrolat, à savoir l'eau imprégnée de ces mêmes molécules aromatiques."  Citation de Lydia Bosson, tirée de son livre L'hydrolathérapie

 

                                 

Qu'est ce qu'un hydrolat ?

Lors de la distillation, en passant à travers les végétaux, la vapeur d'eau entraîne avec elle les molécules aromatiques contenus dans ces derniers. Cette vapeur d'eau imprégnée de molécules aromatiques subit un refroidissement pour donner : l'huile essentielle se trouvant en surface (car plus légère que l'eau) et l'hydrolat, l'eau de la distillation (de densité plus élevée). Cette séparation a lieu du fait que l'huile essentielle est insoluble dans l'eau.

Cette eau de distillation finale possède une qualité différente de celle qui existait avant la distillation. Cela s'explique par le fait que durant la distillation des molécules d'eau sont restées unies à certaines molécules aromatiques donnant à l'eau finale un goût et une odeur. Nous pouvons considérer que l'hydrolat (HA) renferme à peu près 1% de molécules aromatiques (les plus solubles dans l'eau). Il est donc un produit à part entière avec ses propriétés thérapeutiques, agissant sur notre sphère physique, émotionnelle et énergétique. 

 

Huile essentielle et hydrolat : les nuances

Bien que que tous deux soient issus de la même plante et obtenus par la même méthode d'extraction, ils ne présentent pas toujours les mêmes propriétés et n'ont pas les mêmes particularités. L'hydrolat étant hydrosoluble il se mélange très bien à l'eau, contrairement à l'huile essentielle, dite liposoluble, ne se mélange pas à l'eau sans une base dispersante.

Durant la distillation certains composés biochimiques très hydrosolubles ne se condenserons pas dans l'HE mais dans l'eau finale de distillation soit l'hydrolat. Et inversement d'autres molécules étant liposolubles se concentrerons uniquement au niveau de l'huile essentielle.

Nous le savons, certaines précautions s'imposent dans l'utilisation des huiles essentielles et d'autant plus avec certaines d'entre elles. Toutefois les HA n'ont pas de contre-indications, ils ne contiennent pas de matières caustiques ou irritantes. A de rares exceptions près, ils sont parfaitement tolérés par les muqueuses.

Les huiles essentielles très dermocaustiques comme les cannelles ou la sarriette des montagnes, ont de grandes vertus antiseptiques (entre autres), notamment sur le tract gastro-intestinal, elle seront plus facilement absorbables et mieux tolérées par la muqueuse digestive sous la forme d'HA. Et nous pourront les utiliser sur un plus long terme par voie orale.

L'hydrolathérapie est une méthode douce qui peut être utilisée beaucoup plus facilement chez les touts petits, chez la femme enceinte et chez les personnes très sensibles à l'utilisation de certaines HE.

 

                                     

 

Utilisation des hydrolats :

Les hydrolats pendant longtemps considérés comme superflus étaient jetés après la distillation. Ils présentent pourtant de grandes vertus thérapeutiques et contiennent la même empreinte que la plante. De plus l'énergie des arômes s'est transmise à l'eau durant la distillation. L'utilisation des HA peut se faire aussi bien par voie interne que par voie externe. Comme l'explique l'aromathérapeute Lydia Bosson " les hydrolats sont indéniablement de bons draineurs de fonds. Ils agissent sur le "terrain" de chaque individu et pris par voie orale, ils ont une prise directe sur l'ensemble du système digestif, dont le bon fonctionnement est indispensable pour stimuler les défenses immunitaires ".

 

  • En interne nous les utilisons:

- soit en cure courte de 10 à 20 jours pour traiter par exemple un rhume ou une sinusite.

- soit en cure de 40 jours pour des traitements de fond, comme: le drainage des organes du foie, du pancréas, de la rate ou détoxiquer l'organisme; traiter les allergies; les problèmes de peau; une mauvaise circulation veineuse; infections urinaires à répétition; lors de pathologies lourdes ou chroniques ils sont d'un grand soutient pour l'organisme et l'esprit...

On associe en traitement complémentaire les HE que l'on appliquera au niveau cutané.

- En interne les HA accompagnent aussi idéalement les huiles essentielles pour agir sur la sphère psycho-émotionnelle et énergétique. Apaiser un état de colère, l'agitation mentale, l'impatience... On choisit alors une cure de 40 jours, les 20 premiers jours d'une cure servent à faire place nette et les 20 jours suivants à intégrer quelque chose de nouveau dans sa physiologie.

 

La posologie journalière des hydrolats est d'une cuillère à café dans une tasse d'eau chaude 3 fois par jour ou 1 cuillère à soupe dans un litre d'eau, à boire régulièrement tout au long de la journée.

 

Je trouve qu'il est très intéressant d'allier les bienfaits des huiles essentielles à ceux des hydrolats! L'action est plus rapide et le travail se fait en profondeur. Comme je l'explique plus haut, l'énergie des arômes s'étant transmise à l'eau durant la distillation, l'hydrolat pris par voie orale donne directement l'information au corps sans devoir passer par la matière comme cela se fait pour l'huile essentielle. Dans ce cas les HE sont à associer en massage ou en respiration, suivant l'action thérapeutique souhaitée.

 

  • En voie externe:

- Les hydrolats sont remarquables pour calmer une peau irritée, favoriser la cicatrisation d'une plaie, apaiser les yeux congestionnés ou fatigués, les maux de bouche...On choisira alors l'utilisation de compresses, des gargarismes ou des HA en sprays à appliquer localement suivant la pathologie à traiter.

- Pensez à eux comme lotion ou tonique pour le visage et le corps ! En application sur un coton pour le visage ou en vaporisation pour le corps.

D'ailleurs si vous fabriquez vous même vos comestiques vous avez déjà du les rencontrer dans les recettes cosméto. 

Voici quelques exemples d'HA utilisés en cosmétiques thérapeutiques:

 

HA de Rose de Damas

Apaise les rougeurs, la couperose, elle tonifie les peaux sèches

Calme les allergies cutanées 

Très indiquée en cas d'eczéma, d'irritations occulaires

Soin du bébé

HA de Ciste

Comme son HE il a des vertus cicatrisantes

Tonifiant et cicatrisant en cas d'acné

Anti-rides et régénérateur cutané

HA de Bois de Santal

Convient en cas d'acné

Démangeaisons cutanées, eczéma et psoriasis

Peau sèche et sensible, irritée, couperose

HA de Bleuet

Soulage les yeux irrités ou fatigués
Conjonctivite
Couperose
HA de Fleurs d'oranger
Vertu régénératrice pour tous les types de peaux
Soin du bébé 
HA de Laurier noble
En bain de bouche pour l'hygiène dentaire
Purifiant cutanée pour peaux mixtes
HA de Cédre de l'Atlas (bois)
Convient pour la chute des cheveux
Désintoxiquant du cuir chevelu
Pélicules, eczéma au niveau du cuir chevelu
Poux
 
  • En cuisine:

Nombreuses sont les gourmandises orientales à la saveur de rose ou de fleur d'oranger!

Le secret : les hydrolats! Ils parfument délicieusement vos plats, vos gateaux, mais aussi les boissons, salades de fruits, smoothies et les sirops.

Il faut généralement utiliser 1 à 2 cuillères à café d'HA pour péparer une recette.

Les HA que l'on rencontre fréquemment dans les préparations culinaires:

L'hydrolathérapie

- HA de lavande

- HA de cannelle

- HA de rose

- HA de menthe poivrée

- HA de jasmin (un pur délice celui-ci!)

- HA de romarin

- HA de fleur d'oranger

- HA de thym

- HA de basilic

2 cuillères à café d'HA de fleur d'oranger dans une préparation de gâteau au yaourt,

1 cu. à café d'HA de menthe dans une salade de fruit,

1 cu à café d'HA de rose dans un cocktail,

1à 2 cu à café d'HA de thym dans votre soupe,

1 cu à café d'HA de basilic dans un gaspacho ou dans une sauce à salade,

1 à 2 cu à café d'HA de cannelle dans une compote maison;

Les idées sont nombreuses... Alors laissez libre court à votre imagination!

Essayez le sirop culinaire, pour aromatiser vos boissons ou en coulis sur vos crêpes!

Il vous faut pour cela du sucre complet (meilleure à la santé) et un HA de votre choix (fleur d'oranger par exemple). Il vous suffit simplement de chauffer l'HA et le sucre à parts égales jusqu'à ce que le sucre ai fondu, puis mettez en bouteille le mélange tiédi.

Une autre suggestion, pour allier la saveur des HA à leurs effets thérapeutiques est d'ajouter dans une tasse d'eau chaude une cu. à café d'HA de jasmin par exemple, ou la rose.... et voilà une belle tisane !

D'ailleurs vous pouvez utiliser un mélange d'HA à boire en tisane le soir afin de favoriser l'endormissement, comme l'HA de fleur d'oranger, HA de marjolaine, HA de lavande, HA de nard... Idéalement je conseille un mélange d'au moins 3 HA pour obtenir une belle synergie! Dans ce cas, mélangez dans une bouteille vos HA à parts égales et versez 1 cuillère à café du mélange dans votre tasse d'eau chaude. Une fois le mélange effectué conservez-le au frigo.

 

La conservation des hydrolats :

Attention ils n'ont pas la même conservation que les HE. Tant qu'ils ne sont pas ouverts ils se gardent jusqu'à la date limite d'utilisation (DLU), c'est une inscription obligatoire sur tous les flacons (y compris pour les HE). Une fois les flacons d'HA ouverts ils ont une durée de vie allant de 2 mois à 2 ans suivant la plante. Et lorsqu'ils sont ouverts il est nécessaire de les conserver au frigo. Un HA est un produit 100% naturel, majoritairement constitué d'eau il est donc plus fragile qu'une HE.

Il se peut d'ailleurs qu'un petit nuage blanc se forme dans le flacon, sachez que ceci n'altère en rien la qualité de l'hydrolat. Vous pouvez dans ce cas passer la solution à travers un filtre à café. Il deviendra impropre à la consommation si l'odeur ou/et le goût ont changé.

Lorsque vous achetez un HA veillez toujours à ce qu'il soit 100% pure et naturel, sans additif bien entendu! Doit être inscrit le numéro de lot, la DLU, la partie de plante utilisée et le pays d'origine. Il est toujours préférable d'utiliser (quand cela est possible) des HA et HE bio. Ils contiendront toujours moins de pesticides.

 

Voilà encore un beau cadeau que nous offre la nature, une "eau florale thérapeutique" que l'on peut considérer comme un soin sans pareil pour le corps et l'esprit. 

En espèrant vous avoir éclairé sur l'hydrolathérapie! ;) 

 

Aritcle écrit à partir du livre "L'hydrolathérapie, thérapie par les eaux florales" de Lydia Bosson, paru aux éditions Amyris.